Merci!

La 8e saison s’est terminée dimanche.

Vous étiez là, si nombreux (certains debout en arrière, d’autres assis par terre) pour venir nous entendre délirer sur le thème AUTOFLAGELLATION.

Une soirée qui a commencé par Cathleen Rouleau (sa première de la saison (on en veut d’autre!!!!)).

Puis, Simon Gouache est venu seul, nous dévoiler son manque de culture générale. Un beau témoignage, hilarant, touchant, violent, brillant.

Ce fut ensuite le tour de Martin Bélanger et Virginie Cloutier-Naud, en correspondance. Un échange haineux entre deux amateurs de sadomasochistes « hard ».

Entracte

Suivi de la lecture de votre cadavre exquis, par Hélène… Une aveugle. Heureusement, que vous aviez écrit foncé.

Denis McCready est venu nous livrer une fiction-réalité, puisqu’il a reçu une lettre d’insultes d’une femme blessée par un homme… non identifié.

Puis, pour terminer la soirée, la nouvelle érotique d’Isabelle Ménard, qui s’est dégourdie sur la piste de danse d’un « after », et elle ne regrette rien… Même si elle s’est fait prendre en méchoui…

Merci encore d’avoir été parmi nous. Nous avons vécu une demi-année extraordinaire. En espérant que vous avez aussi eu la piqûre et que nous pourrons compter sur vous pour les prochaines éditions.

Publicités

C’est louche…

Quelle merveilleuse soirée que celle du dimanche 19 avril!

C’est dans un Verre Bouteille, plein à craquer, que nous avons eu la chance d’entrer dans l’univers du thème LOUCHE, avec nos chers auteurs;

Frédéric Dubé, avec son style éclectique unique, nous a transporté dans son envie de devenir un « érudit » comme Edgar Fruitier!

Maxime Charbonneau a revêtu l’habit d’un homme louche, en nous racontant sa quête et ses problèmes matrimoniaux!

Marie-Christine Lachance et Martin Petit, nous ont offerts la correspondance la plus « grossière » de la saison, alors que deux mères se livrent une lutte sans merci, ou tous les coups sont permis… dans les estrades de l’aréna où jouent leurs garçons de 10 ans…

Puis après un cadavre exquis, interprété par BONO le Clown!

Hugo Dubreuil a vibré, comme toute la salle d’ailleurs alors que son texte a été interprété par un comédien extraordinaire, Julien Poulin. Sans aucun doute, le moment le plus émouvant de cette 8e saison.

Puis, Benoit Mendreshora a fermé le bal, avec sa première nouvelle érotique. Il nous a transporté au coeur de « PussyTown », où règnent en maître, les jeunes Asiatiques assoiffés par le désir…

Une soirée réussie, du début à la fin.

Ça promet pour la dernière.

Entrez dans les insondables profondeurs de l’abîme…

Malgré les mauvaises nouvelles des derniers jours, le printemps qui tarde, les 15 ans de la mort de Kurt Cobain, les auteurs et le public était en feu au Verre bouteille pour cette 5e semaine du cabarets des auteurs du dimanche. Et on s’est beaucoup amusé pour un dimanche soir!

DJ Caméléon (Mario Bélanger) nous a mixer la thématique, l’animatrice Isabelle Ménard a offert le titre de VIP a une personne dans le public. Passe VIP, t-shirt autographié, bière, en plus de privilège comme ne plus faire la ligne aux toilettes, se faire offrir des cigarettes par les autres spectateurs… Le bonheur!

Notre recrue 2009, Patrick Plouffe a lancé le bal. Un texte sur un couple disfonctionnel avec  la comédienne Geneviève Schmit.

Puis Virginie Cloutier-Naud, a pénétré dans l’univers de la folie… Un très bon texte pour sa première participation à notre cabaret.

Martin Bélanger, quand à lui, nous a transporter dans un bulletin de nouvelle en 2021, alors que les responsables du crash de 2009, étaient enfin! condamnés et lâché dans un immense trop noir de 13 kilomètres de profondeur.

La cadavre exquis a été lu par une féministe extrémiste qui s’est excusé de devoir lire des mots de genre masculin…

Benoit Mendreshora s’est ensuite mis en abîme, dans toute sa sensiblité même si le personnage de sa nouvelle, refusait d’aller dans cette direction.

Dj Caméléon nous a réchauffé les oreilles grâce à une bande dessinée coquine, juste avant la nouvelle érotique écrite et livrée par Isabelle Ménard, concernant les coupures à Radio-Canada et une relation sexuelle sur le plancher lumineux de l’émission le match des étoiles…

On est entré dans l’abîme pour en ressortir plus heureux que jamais!