Difficile Brexit

Texte de Divan Viril sur le thème DIFFICILE

Il ne faut pas faire l’AUTRICHE*, suite au Brexit, l’Europe est en déroute et les parlementaires Anglais se font enguIRLANDEr*. Yvon Deschamps se le demandait déjà en 1968 : Les unions, qu’ossa donne? Les regroupements, KOSOVO**? Ça SER BIEn** les intérêts de quelqu’un, non? Depardieu, par exemple, a vécu longtemps dans le LUXE EM BOURGlingant* dans les vieux pays, pratiquant l’évasion fiscale façon helvète; pour les contrôleurs fiscaux déçSU : ÈDEredon* du secret bancaire!  Mais ce stratagème est maintenant d’une BULGARIEté*! Dorénavant, il faudra aller se compromettre en Russie. Ou bien, l’EST ONIE,* au NOR VÈ-GE**? Le référendum britannique, ce dos-D’ÂNE, MARK*le début d’une historique remise en question et aucun autre pays ne SUIS SEt** exemple. En France, déjà, la RÉPUBLIQUE TCHÈQUE*! Ces petits ROY AU ME-UNI* leur argumentaire d’une botte imparable : « Ce sera eux ou nous »! En gros : « Étrangers, retournez dans votre tROU, MANIE* déjà acquise lors de vos longs mois de migration ». Cette pensée est abjecte! LE TON NIE* les droits de l’Homme ! Les réfugiés sont pourtant là, aux frontières, MACÉ, DOuaNEs** inquisitrices entre eux et la liberté. L’Europe doit se faire plus accueillante : « MONTÉ NÉGRO** z-et Syriens! Ici aussi la situation est loin d’être normALLE. MAGNEz*-vous le train pour venir contribuer au projet présentement maladiF, RANCE* et tombé au plus profond de l’abIS. » LANDEmain** douloureux pour l’Union, ce n’est PO LOGNEon* qui fait pleurer autant que, à la FIN, L’ANDEémique* honte associée à l’échec du projet européen. OSLO VÉNIEl* tapi dans l’ombre, la cruauté des patrons n’ESPAGNE* personne. Toi, frère migrant, que l’on CHYPRE* fissa d’où il venait; à peine descendu de ton transPOR, TU GALères* pour te faire comprendre? Tu dis que c’est pire chez vous? Je te CROA TIE* tu l’affirmes. Pourtant, les forces de l’ordre sont ici implacables : « Vos papiers! Le fameux visa, as-TU, R’QUIE** pour ton entrée? » Face au soldat, si tu ne connaissais pas encore la courte liste de tes droits, ITALIE* derechef! Dans ton nouveau pays d’accueil, il n’y a pas d’indulgence : en entrevue, une liaison MAL TE*-à propos et c’est un autre qui aura le job! Tu te plains? Le BOS NIE– : HER ZÉ GO again**! En Europe, les changements se font aussi très lentement, mais sans brAL-BA, NIE** heurt. Ailleurs, pendant que la police se GRÈCE* avec l’argent des passeurs, une jeune fille tente de franchir des barbelés : une rafale de mitraillette et voilà que la BEL GIQLE*! Elle tombe, MOL, D’AVIEs** qu’elle préfère cela à mourir de faim. Cette image, rediffusée mondialement à 72 dé PAYS, BAS* toute opposition : les gens, SLO, VAQU(i)Ent* à leurs occupations, même si certains s’offusquent en pensées. Dans tous les cas, ce n’est pas parce qu’HONGRIE* que c’est drôle!

*Pays faisant partie de l’Union européenne
**Pays ayant manifesté l’intérêt d’en faire partie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s