15e saison, mi-parcours

Nous voici déjà à la moitié de cette 15e saison à la Taverne Jarry, alors que se pointe un prochaine soirée sur un thème étrangement familier : PROVOQUER (ce dimanche 5 juin).

Après être passés par PUDEUR, PATCHOULI, DÉBUT et SOURCIL, il est déjà possible de tirer les leçons de cette saison :

  • Ici, la liberté d’expression est plus que théorique.
  • Une salle plus grande ne signifie pas moins d’intimité.
  • Une scène plus grande, c’est mille nouvelles possibilités.
  • Le public est fidèle quelque soient les animateurs.
  • Le réchauffement climatique se ressent chaque semaine.
  • Nos auteurs sont motivés – on s’excuse au passage à ceux qui se manifestent et sont mis sur liste d’attente faute de place.
  • L’odeur d’encens, ça s’accroche.
  • Commander sa pinte depuis la scène, ça marche!
  • Le hasard fait bien les choses, surtout quand il choisit nos thèmes.
  • Le Cabaret est décidément l’endroit idéal pour «essayer des choses».
  • What happens in Cabarette stays in Cabarette – proverbe ontarien
  • Littérature et vidéopoker peuvent cohabiter. Enfin presque.
  • À en juger par le chapeau que nous faisons passer, le public de Villeray est encore plus généreux que celui du Plateau!
  • Le concept est exportable puisque le premier Cabaret des auteurs à Maniwaki a été un succès!
  • Il doit y a voir du monde fatigué au travail, le lundi matin.

Dimanche, Geneviève De L’Étoile reprendra sa place de coanimatrice aux côtés de Stéphane Plante, et Turtle, notre musiciens maison, sera également de retour.

C’est détendu, c’est surprenant, c’est stimulant et c’est gratuit. Venez assister à ces soirées uniques, vous ne le regretterez pas!

De la pudeur plein la bouche!

C’est parti! Pour célébrer en grand la 15e saison du Cabaret des auteurs du dimanche, nous vous invitons à un évènement particulièrement copieux! Nos auteurs plancheront sur un thème délicat (ou pas) : PUDEUR.

Cette saison, le Cabaret sera animé par Stéphane Plante et Geneviève T De L’Étoile, assistés par le mystérieux Turtle à l’accompagnement musical et aux effets sonores. Le tout dans un nouveau lieu encore plus mieux!

Nos auteurs pudiques :
Fred Dubé
Olivier Bruel
Geneviève Fortier
Alex Smith
Mathieu Pepin
Katerine Caron
Matthieu Balay
Marie Ayotte
Cassandre Charbonneau-Jobin
Philippe Clément
Jean-Francois Leclaire
Et notre sniper : Jules Falardeau

Alors pas de fausse pudeur, joignez-vous à nous!

Le Cabaret des auteurs du dimanche fête sa 15e saison!

affiche printemps 2016

Le Cabaret des Auteurs du dimanche inaugurera sa 15e saison le 8 mai prochain à 20h dans de nouveaux lieux: la Taverne Jarry. Quinze ans, c’est l’apothéose de l’adolescence, et pour un cabaret littéraire aussi anticonformiste, c’est la promesse de nombreuses surprises! Surtout avec un thème comme PUDEUR pour lancer cette saison printanière.

Animé par Stéphane Plante, Geneviève T De L’Étoile et Turtle à l’accompagnement musical et aux effets sonores, le Cabaret des auteurs du dimanche est une patate littéraire où des auteurs volontaires écrivent, en une semaine, un texte à partir d’un thème suggéré par le public.

Fondé en 2001 par Martin Petit, Stéphane E. Roy et Jean-François Aubé, le Cabaret des auteurs du dimanche a vu défiler, entre autres, les Fred Dubé, Simon Gouache, Isabelle Ménard, Edouard Bond, Ghislain Taschereau, Annick Lefebvre, Fabien Cloutier. Pour ne nommer que ceux-là.

Les textes peuvent prendre n’importe quelle forme: humour, nouvelle, poésie, dialogue théâtral, chronique, littérature érotique, slam, chanson. Les auteurs peuvent lire eux même leur texte ou s’associer avec un(e) comédien(ne) invité(e).

À qui s’adresse ce cabaret? À ceux qui aiment se faire raconter des histoires, aux intellos qui aiment les livres, aux dyslexiques qui les détestent, à ceux qui font des fautes d’orthographe, à ceux qui dévorent Victor Hugo ou qui envient la verve de Patrice Brisebois. Et aux autres : vous êtes tous les bienvenus au cabaret littéraire le plus funky en ville!

Après de nombreuses pérégrinations, le Cabaret des auteurs du dimanche jettera l’ancre (l’encre?) à la Taverne Jarry (552, rue Jarry Est). De quoi plaire aux buveurs attardés de Tremblay et aux révolutavernes de Godin!

Entrée gratuite – Contribution volontaire appréciée